Affocom

Recadrage conceptuel en Francophonie ou comment faire interagir les cultures du monde francophone

6 Avr

Recadrage conceptuel en Francophonie ou comment faire interagir les cultures du monde francophone

Compte rendu de la célébration de la francophonie dans la commune de Dschang du 14 au 23 mars 2023

Francophonie, culture et espaces urbains : le développement à coup sûr

Dans le but de comprendre la perspective dans laquelle s’inscrit l’OIF désormais en ce qui concerne les coopérations interétatiques, une conférence a été organisée à l’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang le 22 mars 2023. Modérée par votre humble serviteur, le panel était constitué de M. Christian Momo, chargé des coopérations à la commune de Dschang, de Jovanni Stéphane Soh président du « club francophonie » de l’Université de Dschang et titulaire d’un PhD en comparatisme, turn Space et de Hector Flandrin Fomba, directeur artistique et culturel de l’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang.

           Pendant environ deux heures, les panelistes ont exposé leurs réflexions sur la thématique du jour  « Francophonie, culture et espaces urbains ». Ceci s’est fait partant de l’approche conceptuelle de la francité/urbanité, axe présenté par le Dr. Soh qui a insisté sur les transformations dynamiques que subit la langue française dans l’espace francophone en présentant la ville comme le lieu par excellence de cette évolution langagière. La langue n’étant pas statique, le constat fait de la présence du français dans l’espace francophone laisse entrevoir une sorte d’appropriation de la langue par les locuteurs souvent associé aux dialectes ou aux langues locales ; c’est le cas au Cameroun avec le Camfranglais ou la Côte d’Ivoire avec le Noushi. Une transformation continue qui amène à questionner ces enjeux pour la francophonie de demain.

        Hector Fomba appuiera cette thèse en proposant d’abandonner l’attitude de victimisation des Africains en général et des Camerounais en particulier par rapport au passé colonial vécu avec la France. Il met en avant les avantages(offres de formation, bourses d’études, possibilités d’insertion socio-professionnelle) offerts par l’OIF dans l’espace francophone comme une aubaine pour les locuteurs francophones ;le représentant Ouest du Conseil National Jeune(CNJ) terminera en évoquant les actions d’aide au développement et à la promotion de la culture au niveau local que l’Alliance Franco- Camerounaise réalise en tant que promoteur culturel à travers le «  Ouest stand up show », l’accompagnement des projets de développement par les Accords de Partenariat  et surtout à travers la valorisation des talents, véritable richesse culturelle locale.

           Le chargé des coopérations à la commune de Dschang présentait pour sa part les actions menées par les différents acteurs territoriaux pour le développement de la commune de Dschang. Ceci s’est fait par une brève évocation de l’AIMF (Association Internationale des Maires Francophones) dont est membre la commune de Dschang. L’association AIMF, une agence de l’OIF est mise sur pieds pour aider au développement des pays de l’espace francophone. Dans la commune de Dschang, l’agence municipale de l’eau et de l’énergie AMEE, en union avec l’Association internationale des maires francophones œuvre pour l’assainissement en eau potable et en énergie au sein de la commune de Dschang. Dans le cadre de cette coopération des Etats francophones, la commune de Dschang noue des partenariats avec les Etats de l’espace francophone, à l’instar du partenariat Nantes-Dschang. Un partenariat qui promeut le dialogue social, l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques locales de services urbains telle la gestion des déchets et des risques, qui veillent également à la gestion de la bonne gouvernance et d’organisation du territoire.

Les échanges avec un public diversifié d’horizons et d’origines mêlés ont permis de comprendre ses attentes par rapport à l’apport de la Francophonie pour les Etats Africains francophones. Les interventions donnaient de constater la position de certains qui proposaient un divorce radical avec la francophonie et une objectivité dans les opportunités à saisir dans l’association pour les autres.

Pour l’inclusion effective de la jeunesse

                En marche depuis le 14 mars 2023 avec la braderie des livres à l’AFCD, plusieurs activités ont ponctué le déroulement des programmes prévus pour la célébration de la Francophonie ; des jeux cours aux rencontres littéraires en passant par un défilé culturel et artistique enjoué d’une présentation d’un documentaire sur la francophonie. Les compétitions entre les écoles de bases et du secondaire du département de la Menoua ont permis d’octroyer à la jeunesse cible principale, l’occasion de s’exprimer sur les plans intellectuels avec les concours de débat, sur le plan artistique avec les concours de lecture à haute voix, concours de meilleure note de lecture et concours de danse. De la mairie de Dschang à l’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang, en présence des autorités comme le préfet du département de la Menoua, le maire de la Commune de Dschang, le président de l’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang, mais aussi en présence d’un parterre de citoyens, les prestations théâtrales de la compagnie Dieuzil ont apporté une coloration locale signifiante à cette manifestation. Pour terminer en beauté, les établissements participants ont eu droit à une remise des prix et ressources didactiques, symbole de remerciements pour leur dynamisme et l’éveil de la jeunesse à la participation citoyenne.

Née au départ pour promouvoir la langue française dans l’espace francophone, l’Organisation Internationale de la Francophonie(OIF) semble désormais étendre ses bras pour transcender le cadre diplomatique et envisager la coopération entre les Etats de façon culturelle. 53 ans d’existence déjà et elle renouvelle un peu plus chaque jour son essence, la francophonie telle qu’envisagée par ses pères fondateurs (Léopold Sedar Senghor, Habib Bourguiba, Ahmani Diori, Norodom Sihanouk) depuis 1970.88 représente le chiffre des états que compte aujourd’hui la francophonie selon qu’il y a 54 Etats membres, 7 Etats associés et 27 Etats observateurs. Après le premier sommet de la Francophonie à Niamey en 1970, la date du 20 mars a été adoptée comme journée internationale de la Francophonie. Célébrée cette année sous le thème «  321 millions de francophones, des milliards de contenus culturels », cette célébration a connu une effervescence particulière dans la Région de l’Ouest-Cameroun précisément dans la commune de Dschang en collaboration avec l’Alliance Franco-camerounaise de Dschang(AFCD) et la commune de Dschang.     

                                    Marie Dominique Gnintelap, Université de Dschang

Si vous aimez ce que nous faisons et que vous voulez nous soutenir et nous encourager, partagez nos contenus, parlez-en à vous ami.es, likez nos publications et soutenez- nous avec des dépôts mobiles ou des pourboires ! L’animation d’un blog avec la création d’articles demande beaucoup d’efforts. Si vous trouvez pertinents les informations que nous publions, recommandez le site à vos ami.es pour leur permettre de découvrir et d’apprécier nos contenus.
bienvenue sur le forum Africain de communication AFFOCOM comment pouvons nous vous aider? Choisissez dans la liste
//
Sanwouo Brell
Developper Web & Community Manager
//
Pr. Pangop Cyr Alain
Promoteur - Enseignant Chercheur
Renseignez-vous ici !