Affocom

THEATRE AFFO AKKOM : note de mise en scène de La recherche du GRAAL

18 Sep

THEATRE AFFO AKKOM : note de mise en scène de La recherche du GRAAL

DOSSIER DE PRESENTATION

THEATRE AFFO AKKOM

Présente

La Recherche du Graal

Auteur / Producteur : Felix NJANDJA

Mise en scène : Stéphane TCHONANG

NOTE DE MISE EN SCENE

La Recherche du Graal met en scène un jeune étudiant, NJOGO, en quête du travail. Le spectacle s’ouvre sur son retour du ministère où sa demande d’emploi a été infructueuse, à l’acte I.

A l’acte II, NJOGO tente d’extorquer l’argent à ses frères MBEU, NTO WOUO et NTO KAMNA, mais en vain. Finalement, c’est grâce à sa nièce NGOUANTO, la fille de MBEU, qu’il obtiendra la somme d’un million cinq cent mille francs, provenant des loyers de son père qui d’ailleurs va la chasser de chez lui.

A l’acte III, NJOGO ne sait quoi faire de l’argent perçu. Il va confier la gestion à sa compagne MEKE. Mais c’était sans savoir qu’elle allait finalement le quitter pour vivre avec le riche TENKAP. Plus tard, elle tombera malade mais avant de mourir lèguera son héritage à son amoureux NJOGO. Malheureusement, partagé entre la joie et la douleur, NJOGO fait une crise et passe aussi de vie à trépas. Dans son agonie, il écrit : « Tout est à toi, NGOUANTO ».
Malgré que les noms des personnages nous renvoient dans les Grassfields, nous avons opté pour le multiculturalisme intégré dans les quatre aires culturelles du Cameroun. Le costume du spectacle fait donc voir la culture Soudano-sahéliennne à travers MEKE, TENKAP est habillé en Sawa, NDIOLACK nous renvoie au Nord-ouest, MEFFO, à l’Ouest. La peau de panthère visible dans le costume de MBEU nous situe aussi chez les Fang-béti. Il y a la veste et le jean qui marquent la présence occidentale dans nos habitudes vestimentaires contemporaines. 

L’histoire se déroule dans un décor amovible qui transforme l’espace tantôt en chambre de NJOGO, tantôt  en riche salon de MBEU. Des espaces diamétralement opposés mais qui unissent les deux frères. Un décor où la richesse côtoie la misère. L’une cachant l’autre et vice versa. Une scénographie qui se veut conceptuelle  et contextuelle.

La lumière qui se veut aussi conceptuelle donne au public de vivre le  parcourt de  la régénération du triste départ de NJOGO par la forte présence lumineuse de NGOUANTO, sa nièce. Force de l’unité familiale, résilience de l’amour face à la misère ou à l’opulence.

Une attention particulière est accordée au jeu des accessoires : des « lettres » qui impliquent un minutieux maniement des stylos et des feuilles de papier. Car, dans ce spectacle, la mise en scène met en lumière l’efficacité de la communication épistolaire qui marque le refus de l’isolement et interpelle à la création d’un lien durable.  

20 Juin 2022

Stéphane TCHONANG   

RESUME DU SPECTACLE

Le jeune étudiant NJOGO retourne bredouille de la recherche du travail. Il n’arrive plus à payer ses factures et vit au dépend de sa compagne MEKE. Mais cette fois, pour elle, »c’est trop ». Elle va le quitter. Abandonné aussi de tous ses frères, seule sa nièce NGOUANTO vole à son secours et le relève.

FICHE TECHNIQUE

Auteur / Producteur:                                   Félix  NJANDJA

Interprètes:

NJOGO                                                      Yves Olivier NKOT NJON

MEKE                                                        Grace NAÏMDOUBA

MABOU et NTO KAMNA                      Brice NGUFO

– NDIOLACK et TENKAP                                   Moïse MBEM

NGOUANTO                                            BEUKOU SIGNE

MBEU                                                        Mefire FAROUK

NTO WOUO                                              Jean Eric NKO MOLO

MENO                                                        AWOUGUE TCHANA

MEFFO                                                      Larissa MAMFO

L’ÉTRANGER                                         AMBOMBO ZOBA

Scénographie:                                              Alioum MOUSSA

Costume:                                                      Gladice NDIBABEU

Régis Lumière:                                             Thierry FOTSO

Musique :                                                      Steve Carel KANGA ONDOA       

Administration :                                           Association  Arts en Transit/Arts on Transit (ATAT)

Mise en scène :                                              Stéphane TCHONANG

Contacts :Nom de la troupe : AFFO AKKOMPays : Cameroun Adresse : BP.Tél : (237) 679 12 65 60 / 699 86 42 40 Email :  

BIOGRAPHIE

Auteur :

Né à Bangoua-Bagangté, Félix NJANDJA est enseignant de Lettres Bilingues. Dramaturge et opérateur économique, il est le promoteur du Complexe Scolaire Wise Bilingual Institute de Mfou. Acteur culturel, il laisse voir dans son œuvre la diversité de la culture camerounaise, témoignage de nombreux voyages dans le Triangle National et à l’Etranger.

Metteur en scène : Stéphane TCHONANG JIMPIE est dramaturge, metteur en scène, comédien et enseignant d’arts du spectacle. Il prépare actuellement une thèse de Doctorat / Ph.D. sur la mise en scène (le cinéma au service de la recherche théâtrale). Président de l’Association Arts en Transit / Arts on Transit (ATAT), il est Secrétaire Général  du C.L.A. AFFO AKKOM (Cultures-Littératures-Arts), où il anime le Laboratoire de Théâtre.

Leave a Reply

bienvenue sur le forum Africain de communication AFFOCOM comment pouvons nous vous aider? Choisissez dans la liste
//
Sanwouo Brell
Developper Web & Community Manager
//
Pr. Pangop Cyr Alain
Promoteur - Enseignant Chercheur
Renseignez-vous ici !